La peur maladive des Nations à l'égard des Juives et des Juifs

Publié le par Thomas ROGER DEVISMES

« Robert BADINTER:  
« Ce sont bien les juifs, 
et les juifs partout,  
qui sont visés par les  
antisionistes » » 
(Le Monde Juif)

Ainsi, sous la forme d’interdictions,
d’assignations dans les ghettos,
de marquages sur les vêtements –
comme des animaux dangereux -,
les juifs apparaissent,
dans la longue histoire de l’Humanité,
comme une espèce maudite.

D’où, l’importance extrême
que nous devons toujours
attacher à la Révolution française qui,
pour la première fois dans l’Histoire,
en 1791,
a proclamé que les juifs vivant en France
seraient considérés comme des
citoyens français.

Robert BADINTER

La leçon –
et c'est pourquoi j’insiste là-dessus –
c’est qu’en soi,
la culture, le savoir, la recherche de l’art, l’amour des arts
ne suffisent pas à constituer des obstacles
insurmontables pour l’antisémitisme,
puisque c’est là qu’il s’est établi
avec la plus terrible horreur.

Robert BADINTER

Il faut avoir la lucidité de reconnaître que sous cette
dénomination qui renvoie au sionisme,
ce sont bien les juifs,
et les juifs partout,
qui sont visés.

Et je dirai que l’antisionisme
n’est en profondeur rien d’autre
que l’expression contemporaine de l’antisémitisme,
c’est-à-dire de la haine des juifs.

Robert BADINTER

D’où les attentats atroces qui surviennent dans tout
l’Occident,
mais particulièrement, je dirais,
en France, comme dans le Proche-Orient,
où l’amalgame « juif égal sioniste »
nourrit la haine antisémite
qu’exploitent les leaders
djihadistes aujourd’hui pour recruter,
pour former de jeunes musulmans
égarés par cette propagande,
pour les amener à l’action terroriste.

Robert BADINTER

Je dirais simplement, ma conviction
d’homme âgé maintenant,
et qui n’a jamais vu l’antisémitisme céder prise,
qu’aussi longtemps que se poursuivra
le conflit israélo-palestinien,
il est pour moi évident que la haine des juifs,
bien au-delà du Proche-Orient, continuera à enflammer certains musulmans,
et particulièrement les plus jeunes,
nourris par l’internet et une propagande aiguë
des images violentes que nous connaissons.

Robert BADINTER

Je tiens enfin à dire, et à marquer fermement,
une chose concernant l’action pour la paix civile.

C’est l’importance du rôle – et je dirais pour certains
fraternel –
des représentants de la communauté musulmane
qui dénoncent ces crimes.

L’amalgame ici est un autre piège,
tendu par le terrorisme,
et nous ne devons certainement pas y céder.

Je rappelle toujours ce qui est le fruit
des études think tanks sur le terrorisme,
que 80 % des victimes du terrorisme dans le monde
sont des musulmans.

Je tenais à le marquer, parce que l’amalgame ici serait
criminel.

Robert BADINTER

Mon message n’est pas d’un grand optimisme,
je le sais,
mais je crois que la complaisance nourrit le préjugé,
et le préjugé nourrit la mort,
parce qu’il devient haine.

Si nous pouvons faire triompher
dans les esprits des jeunes générations
les principes des Lumières et des Droits de l’homme,
nous aurons servi la bonne cause,
celle de la paix entre les peuples.

Robert BADINTER

Pour aller plus loin