Réponse d'un flic à la tribune d'artistes contre les violences policières

Publié le par Thomas ROGER DEVISMES

« Réponse d'un flic 
à la tribune d'artistes 
contre les violences 
policières » 
(Marianne)

Depuis quelques semaines,
et plus particulièrement mercredi
par une poignée d’artistes et d’élus,
la police, les femmes et les hommes
qui la composent, font l’objet d’une campagne
de dénigrement.

Une véritable campagne de désinformation
au travers d’amalgames qui laisseraient croire
que les policiers sont racistes, qu’ils agissent
sans commune mesure,
qu’ils contrôlent à tout va en
stigmatisant une partie de la population.

Ces propos sont intolérables et inadmissibles.

Alors non, Mesdames, Messieurs les artistes,
les intellectuels, les élus ou voulant l'être,
tous en mal de publicité,
la police nationale ce n’est pas cela.

Mais qu’y connaissez-vous d’ailleurs,
vous qui ne mettez jamais les pieds
dans un quartier dit « sensible »,
vous, qui pour certains, ne connaissez
que les fastes et ne connaissez la misère des gens
qu’au travers des reportages télévisés
que vous vous autorisez à regarder.

[...]

Réponse d'un flic à la tribune d'artistes contre les violences policières - Marianne