« Rappelle-moi d'oublier », Agathe CELEYRETTE - Au Pays Rêvé :)

Publié le par Thomas ROGER DEVISMES

Bibliophiles,

Bonsoir! :)

Aujourd'hui, une petite critique d'un roman ô combien surprenant;

« Rappelle-moi d'oublier », d'Agathe CELEYRETTE ^^

« Rappelle-moi d'oublier », Agathe CELEYRETTE - Au Pays Rêvé - Première de couverture

« Rappelle-moi d'oublier », Agathe CELEYRETTE - Au Pays Rêvé - Première de couverture

« Rappelle-moi d'oublier », Agathe CELEYRETTE - Au Pays Rêvé - Quatrième de couverture

« Rappelle-moi d'oublier », Agathe CELEYRETTE - Au Pays Rêvé - Quatrième de couverture

Agathe CELEYRETTE, agrégée de Lettres classiques, dont j'ai été l'élève en 4ème et 3ème, nous offre ici un roman des plus époustouflants.

« Paris - février 2005

Ça a commencé bien avant, mais ça a commencé comme ça... »

Nous suivons avec grand intérêt le parcours d'une statuette en bronze, figurant Actéon, chasseur transformé en cerf, dévoré par ses propres chiens, pour avoir surpris Artémis au bain; statuette exposée dans la boutique de Vincent Boyer, antiquaire, marié à une certaine Agnès et père de deux enfants (une fille, Lila; un garçon, Raphaël).

Or, il se trouve qu'elle n'est pas qu'un simple objet décoratif: elle a une longue et sulfureuse histoire, dont les méandres forcent le jeune antiquaire de quarante-trois ans à remuer la mémoire familiale tout autant que la bonne société parisienne.

Parallèlement à son enquête, il retrouve Elsa Gheldmann, une ancienne petite amie du lycée, aux formes exquises, avec qui il vit une « addiction textuelle » (chapitre 9, page 57), qui l'aidera par moments.

Sa mère, Annie Sérier, est atteinte de la maladie d'Alzheimer. Dans ses rêves et ses souvenirs de la Seconde Guerre Mondiale, de la Collaboration et de la spoliation des familles juives, elle nous livre de précieuses informations...

À la croisée des différentes familles, juives ou non, l'Amour et l'Art,
l'Amour de l'Art, l'Art de l'Amour.

« Rappelle-moi d'oublier »,

Agathe CELEYRETTE

-

Au Pays Rêvé

-

208 pages

-

20 €

En musique...

« Nuit et Brouillard »

Jean FERRAT

« Comme toi »

Jean-Jacques GOLDMAN

La vidéo est lisible. ;)

Pour aller plus loin...