« Suréquipée », Grégoire COURTOIS - Folio SF :)

Publié le par Thomas ROGER DEVISMES

Bibliophiles,

Bonjour! :)

Aujourd'hui, une petite critique littéraire d'un roman de science-fiction, paru d'abord aux éditions Le Quartanier, puis en poche chez Folio:

« Suréquipée », de Grégoire COURTOIS. ^^

« Suréquipée » - Grégoire COURTOIS - Folio SF - Première de couverture

« Suréquipée » - Grégoire COURTOIS - Folio SF - Première de couverture

« Suréquipée » - Grégoire COURTOIS - Folio SF - Quatrième de couverture

« Suréquipée » - Grégoire COURTOIS - Folio SF - Quatrième de couverture

Un rapport fusionnel, à l'érotisme débridé, la voiture étant absolument au service de son utilisateur.

Ah, la BlackJag!
Dernière née de la société French Motors, elle allie les capacités de l'aigle royal et du hibou grand duc pour les visions diurne et nocturne, mais aussi celles du requin pour la perception des différents champs électromagnétiques, du serpent pour les fossettes thermosensibles offrant au véhicule la vision thermique, des lucioles pour la bioluminescence, des poissons pour la réflexion par les écailles, de la scutigère véloce pour les déplacements sans heurts, équipée d'un pelage digne d'une panthère noire.

Vous l'aurez compris, la voiture est organique.
Pense-t-elle comme un animal ou n'est-elle que programmée pour une pseudo-pensée?
La question demeure.

Toujours est-il qu'elle offre l'avantage de se nourrir d'une pâte énergétique spéciale mais non obligatoire, car elle peut absorber les déchets alimentaires, gaspillage résiduel de l'activité humaine.

Grégoire COURTOIS nous projette en fin de vingt-et-unième / début de vingt-deuxième siècles, dont le carburant essentiel est encore le pétrole, après une grande famine ayant fragilisé l'Humanité.

Le professeur Fransen, créateur de la BlackJag, répond aux questions de l'huissier Klein. Nous sommes en l'an 2110. L'huissier cherche à éclaircir la disparition d'un certain Antoine Donnat, marié à une prénommée Christine et père de deux enfants (en 2109).

Préfère-t-il sa voiture à sa femme?
Il semble en effet être bien plus satisfait au volant qu'au lit.

Il est l'utilisateur principal, elle est l'utilisatrice secondaire de la BlackJag. Mais la créature obéit prioritairement à son créateur.

Celui-ci exploite la mémoire automobile pour répondre aux besoins de l'enquête.

Car la machine animale retient tout, identifie tout. Absolument tout. Absolument tout et tout le monde. Tout le roman se fait donc d'un point de vue interne, automobile, à tous les âges de sa mise en service ou, devrais-je écrire, de sa vie.

À la lecture de ce roman, une foule de questions nous assaille:
Que penserait notre voiture, si elle en était capable?
Le progrès technique étant inarrêtable, à quand la voiture autonome, totalement autonome?
Sera-ce un avantage ou un inconvénient pour l'Humanité?
Que signifiera « conduire », dans les années à venir?
L'Humanité se fait maîtresse et détentrice de la nature, sera-t-elle toujours en pleine possession de tout, [une fois] dans l'habitacle?

En refermant le livre, nous fermons la portière de la BlackJag, avec inquiétude, avec curiosité aussi.

Grégoire COURTOIS nous prouve, de par cette courte histoire, que la plus belle des voitures, celle qui véhicule le plus grand monde, n'est autre que la littérature.

« Suréquipée »,
Grégoire COURTOIS
-
Folio SF
-
176 pages
-
6.60 €

Pour aller plus loin...